De nombreuses aides publiques permettent d’entreprendre des travaux d’isolation à moindres coûts. Cependant, parfois, on préfère faire soi-même les travaux chez soi. Pour l'isolation de son intérieure à faire soi-même, encore faut-il savoir par où commencer.

L'importance d'une bonne isolation pour la maison

Tout d'abord, il faut savoir qu'une maison bien isolée offre des avantages considérables pour les particuliers. D'un point de vue confort de vie, par exemple, des travaux d'isolation permettent de réduire les ponts thermiques au sein du foyer, de réduire l'humidité et d'offrir une chaleur homogène dans toutes les pièces du logement.

De plus, l'isolation thermique est également un moyen de faire des économies sur votre facture de gaz ou d'électricité, tout en réduisant considérablement votre impact sur l'environnement.

Vous le constatez, les avantages d'isoler sa maison sont loin d'être négligeables. Mais avant de se lancer, il convient tout de même de se poser une question : doit-on faire appel à un professionnel ou est-il possible de faire son isolation intérieure soi-même?

Faire son isolation intérieure soi-même : les avantages

Faire des économies sur le prix des travaux

En moyenne, isoler soi-même sa maison permet de dépenser 30 à 40 % d'argent en moins qu'en passant par un professionnel. C'est d'autant plus vrai si vous n'êtes éligible à aucune aide d'état comme MaPrimeRénov’ qui permet, par exemple, de financer vos travaux de rénovation énergétique tels que la pose de matériel de chauffage, de ventilation ou certains de vos travaux d’isolation.

Personnaliser son projet d'isolation à 100 %

Autre avantage de faire votre isolation seul, vous pouvez concevoir la mise en œuvre de vos travaux comme vous le souhaitez. C'est vous qui choisissez l’isolant le mieux adapté à vos besoins et c'est vous qui décidez de la meilleure méthode de rénovation pour chaque partie de la maison. Vous êtes 100 % autonome, mais également 100 % responsable des résultats.

Faire son isolation intérieure soi-même : les risques et inconvénients

L'impossibilité de profiter des aides financières disponibles

Faire ses travaux d'isolation intérieure seul signifie que vous ne pourrez profiter d'aucune aide financière. En effet, ces dernières ne sont octroyées que si vos travaux sont effectués par un artisan certifié RGE. L'offre d'isolation de Butagaz, par exemple, permet de profiter d'une prime pour vos travaux de rénovation énergétique dont l’isolation de votre toiture. En effet, Butagaz dispose d'un certificat d'économie d'énergie (CEE) et peut donc, à ce titre, vous apporter une aide financière précieuse pour améliorer votre confort thermique. Pour savoir à combien vous reviendront vos travaux, n'hésitez donc pas à utiliser notre simulateur.

La responsabilité des travaux en cas de problème

Faire appel à un professionnel de l'isolation vous permet d'avoir des garanties comme un devis des travaux précis et l'assurance dommages-ouvrage d'une durée de 10 ans. De plus, faire appel à un professionnel vous permet d’avoir une garantie décennale des travaux qui couvre certains dommages. Mais si vous faites tout vous-même, c'est vous qui devenez responsable des potentielles malfaçons en cas de revente. Sans parler du risque, bien réel, d'accidents durant vos travaux ou d'allergies à certains isolants.

Estimez vos travaux

Les astuces Butagaz pour réaliser l'isolation de votre intérieur

Si vous êtes toujours décidé à faire vos travaux d'isolation intérieure vous-même, suivez les astuces Butagaz suivantes pour mener à bien votre projet.

Louer le matériel d'isolation plutôt que l'acheter

Même si vous possédez la panoplie du parfait bricoleur, il y a sûrement des outils essentiels pour les travaux d'aménagement thermique que vous ne possédez pas. Comme vous n'allez les utiliser qu'une seule fois, il est donc préférable de les louer plutôt que de les acheter.

La liste de matériel que vous devez impérativement posséder pour vos travaux comprend :

  • un couteau et une scie pour réaliser la découpe des isolants ;
  • des clous d’isolation pour fixer l'ensemble des matériaux ;
  • un cordeau pour l’installation des cloisons ;
  • une machine à souffler pour l'isolation de vos combles par laine soufflée ;
  • des masques et combinaisons de protection pour vous protéger.

Choisir l'isolant avec le meilleur rapport qualité/prix pour l'isolation des combles

Isoler ses combles est l'aménagement de confort thermique le plus rentable. Pour ce type de travaux, il faut donc choisir un isolant qui soit à la fois performant et économique.

Pour les combles perdus, Butagaz vous conseille donc de privilégier une technique d'isolation par soufflage de flocons de laine de verre et de laine de roche. D'une bonne épaisseur, non-inflammable et non-cancérogène, cette solution vous garantira une isolation durable.

Pour les combles aménagés, il est préférable d'opter pour une méthode rampante avec des panneaux isolants de ouate de cellulose plaqués directement sur l'intérieur de la toiture. Astuce Butagaz supplémentaire, pensez à ajouter un pare-vapeur pour avoir une meilleure résistance thermique.

Trouver la meilleure méthode d'isolation pour chaque travaux

L'isolation des combles n'est évidemment pas l'unique aménagement thermique à entreprendre. Pour tous les autres, il faut donc également trouver la technique d’isolation la plus fiable et performante.

Isolation des murs

La méthode la plus économique est l’isolation des murs par l'intérieur. Cette dernière peut s'effectuer à l'aide d'un isolant projeté ou par l'application directe de panneaux et de blocs en polyuréthane ou en polystyrène. Cependant, évitez de les coller sur le plâtre, afin que le mur respire.

Isolation des ouvertures

Pour vos fenêtres, la meilleure solution est de remplacer vos actuelles vitres par du double vitrage à isolation renforcée ou du triple vitrage. Cette technique permet d'augmenter leur épaisseur et donc d'améliorer considérablement votre isolation phonique.

Isolation du sol

Ici, deux méthodes s'imposent selon les caractéristiques de votre maison. Si vous disposez d'un vide sanitaire comme un garage ou une cave, vous devez placer des panneaux isolants rigides sur le plafond de cette pièce. D'ailleurs, vous pouvez également l'isoler en plaçant de la laine de verre, du polyester ou du polystyrène sur l'enduit de ses murs.

Si vous ne disposez pas d'un vide sanitaire, la pose par le dessus (sous votre revêtement) d'une chape isolante est préférable. Quant à l'isolant, cela peut être du liège, de la fibre de bois ou encore de la laine végétale.

Faire son isolation intérieure soi-même ou demander l'aide d'un professionnel : notre avis final

Vous le constatez, l’investissement en temps, en énergie et en matériel peut être rapidement décourageant lorsqu'on décide de faire son isolation intérieure soi-même. Dans la plupart des cas, il est donc beaucoup plus judicieux de passer par un professionnel du secteur, ne serait-ce que pour bénéficier des dispositifs mis en place par l'Etat.

Estimez vos travaux d’isolation

Autres articles

Estimez vos travaux

Vous nous quittez déjà ?

Laissez vos coordonnées pour obtenir immédiatement le montant estimé des travaux pour votre projet d'isolation des combles.

C'est gratuit et sans engagement.

Découvrez le montant de vos travaux